Deux tiers des pays africains ont enregistré des performances dans la bonne gouvernance en 2007, selon la Fondation Mo Ibrahim

”Les nouvelles données montrent que deux tiers des pays africains au sud du Sahara ont réalisé des performances dans la gouvernance. Trente-deux pays sur 48 ont enregistré des progrès”, a dit Mo Ibrahim cité par Engineering news.
”Assombrie par l’actualité de ces dernières semaines, la vraie actualité qui vient du continent est que la gouvernance s’améliore dans la plupart des pays du continent”, a insisté M. Ibrahim qui espère que ”ces résultats serviront d’instruments à la société civile africaine pour demander des comptes aux gouvernements”.
Ce classement est dominé par les petites iles du continent. L’Ile Maurice caracole en tête avec 85,1 points sur 100, suivie respectivement des Seychelles et du Cap-Vert. Le Botswana et l’Afrique du Sud occupent respectivement les 4-ème et 5-ème places, tandis que la Somalie, un pays déchiré par la guerre civile, occupe la dernière place, avec 18,9 sur 100.
Mo Ibrahim, riche britannique d’origine soudanaise, est un magna des télécommunications. Il a créé cette fondation dont l’objectif est de promouvoir la bonne gouvernance sur le continent et d’attirer les investisseurs.
La Fondation décerne également un prix du leadership africain qui a pour but d’encourager la bonne gouvernance au plus haut niveau, à travers le continent. L’enveloppe attribuée au lauréat du Prix Mo Ibrahim est trois fois plus élevée que celle du jury du Nobel.L’année dernière, l’ancien président du Mozambique, Joaquim Chissano, a été le premier lauréat du Prix dont le montant s’élève à 5 millions de dollars (environ 2,5 milliards de francs CFA) pour les 10 premières années et à 200.000 dollars (100 millions de francs CFA) par an.