Diplomatie : le Sénégal sur le front « économique »

Cette rencontre, qui en est à sa 4è édition se tiendra, en présence de 53 ambassadeurs, 14 consuls généraux et les responsables des sept chefs de bureau économique du Sénégal à l’étranger, selon l’Agence de presse sénégalaise (APS, officielle) qui cite un communiqué.

Vingt-deux attachés militaires sénégalais en poste dans les ambassades et consulats du pays prendront part à cette rencontre qui portera aussi sur « la politique, la sécurité et toutes les autres questions complexes qui structurent la vie internationale », déclare le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, dans un communiqué parvenu à Ouestafnews.

Le Sénégal organise rarement une conférence de son personnel diplomatique. La première conférence avait été organisé en 1974 par le premier président du pays Léopold Sédar, la deuxième par son successeur Abdou Diouf en 1998, la troisième en 2005 par le président Abdoulaye Wade, que l’actuel chef de l’Etat a remplacé en mars 2012.

Il s’agira pendant cette réunion de « faire le point de l’action diplomatique, depuis l’accession du président Macky Sall à la magistrature suprême », indique le communiqué.

Sous l’égide du président Abdoulaye Wade, le Sénégal avait orienté sa diplomatie dans une démarche économique, le personnel diplomatique ayant pour mission « la recherche permanente de marchés d’exportation pour les produits et les entreprises sénégalaise ».

Ils doivent aussi, pour donner corps à cette nouvelle orientation, mobiliser des investissements étrangers vers leur pays.

Mais l’orientation économique de la diplomatie sénégalaise « ne veut pas dire que les diplomates vont abandonner la diplomatie classique : les questions politiques ou sécuritaires », a précisé Mankeur Ndiaye, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur cité par la presse.