Discours de Sarkozy à Dakar : Ségolène Royal demande pardon pour des ‘’paroles humiliantes’’

« Pardon, pardon pour les paroles humiliantes et qui n’auraient jamais du être prononcées. Ces paroles qui n’auraient jamais du être prononcées, je vous le dis en confidence, n’engagent ni la France, ni les Français », a dit Ségolène Royal dont ont été rapportés par l’Agence de presse sénégalaise (APS, officielle) sir son site internet consultée par Ouestafnews.
Nicolas Sarkozy avait prononcé à Dakar un discours jugé « insultant » et « raciste » par l ‘essentiel de l’intelligentsia africaine, après qu’il a affirmé que l’homme noir n’était pas suffisamment « entré dans l’histoire », dans un message destiné à la « jeunesse africaine ».
Ce discours avait suscité un vif débat au sein de l’opinion publique africaine, au point que des intellectuels ont été amenés à répliquer au « discours de Dakar » à travers plusieurs ouvrages parus depuis.
Les Africains ont fait « l’histoire et continuent à la faire, même avant la colonisation », a ajouté l’ancienne candidate socialiste à la présidence française qui présentait une conférence sur « les relations entre l’Afrique et l’Europe au 21ème siècle ».
« C’est avec vous que nous allons construire l’avenir, car l’Afrique est une partie de notre avenir commun, tout ce que Léopold Sédar Senghor et Aimé Césaire ont magistralement accompli avec le concept de Négritude, vous allez et nous allons le poursuivre avec le mot Afrique, cet étendard de la liberté et de la dignité reconquises », a lancé Ségolène Royal, née à Ouakam, quartier périphérique de Dakar.
Prenant le contrepied du président français dont les thèses sur l’Afrique et l’homme noir sont assimilées à celles de l’extrême droite, Mme Royal à quant à elle rendu hommage à de grands intellectuels africains dont les historiens Cheikh Anta Diop du Sénégal et Joseph Ki-Zerbo du Burkina Faso.
« Oui la France doit honorer sa dette à l’égard de l’Afrique, et les Français doivent apprendre dès le petit âge de ce qu’ils ont reçu de l’Afrique », a-t-elle souligné, selon la même source.