Drame du vol Air France 447 : quatre Africains, dont un Ouest-africain parmi les disparus

La nationalité des passagers – dont les noms devraient être révélés ce mercredi 3 juin 2009 – avait été communiquée par les autorités brésiliennes dès les premières heures après l’annonce de la disparition de l’appareil, selon le site de la BBC consulté par Ouestafnews.
La majorité des victimes sont des Français (61 passagers) des Brésiliens (58) et des Allemands (26).
L’appareil avait aussi à son bord neuf Chinois et autant d’Italiens, selon les mêmes sources..
Six Suisses, cinq britanniques, cinq Libanais, quatre Hongrois, trois Irlandais, trois Norvégiens, trois Slovaques, deux Américains, font aussi partie des victimes, selon cette liste.
Une quinzaine d’autres nations ont perdu chacune un ressortissant : l’Argentine, l’Autriche, la Belgique, le Canada, la Croatie, le Danemark, les Pays-Bas, l’Estonie, les Philippines, l’Islande, la Roumanie, la Russie, la Suède et la Turquie.
Sur les douze membres de l’équipage, onze sont français et l’un est brésilien.
L’avion, disparu aux premières heures du lundi 1er Juin 2009, et dont quelques petits débris ont été repérés le lendemain était parti de Rio de Janeiro à destination de Paris avec 228 passagers à bord.
Des premières informations, publiées par les agences de presse internationales, avaient un moment indiqué que l’avion était entré dans "l’espace aérien sénégalais" au moment de sa disparition.
Un haut responsable de l’aviation civile sénégalaise, Mathiaco Bessane, avait démenti cette information précisant que l’appareil a disparu à 2H20, soit 50 minutes avant l’heure prévue de son contact avec la tour de contrôle de l’aéroport de Dakar.