Ecobank prépare ses actionnaires à l’entrée en bourse

Ecobank transnational Incorporated précise que ses actions seront cotées dans les "trois principales bourses" implantées en Afrique de l’ouest, la Nigerian Stock exchange (NSE) la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) et la Ghanaian Stock exchange (Gse), selon un communiqué de la banque publié dans la presse.
Ecobank rappelle a ses actionnaires de la zone UEMOA (Union économique et monétaire ouest africaine) que la législation en vigueur dans cette sous-région exige "que les actions cotées circulent exclusivement sous la forme dématérialisée (titres en compte)".
Faisant référence à cette réglementation, Ecobank souligne qu’une fois "ordonnés" par les actionnaires, "les mouvements (…) sont diligentées par des "intermédiaires en bourse et teneurs de compte agréés".
Les actionnaires souhaitant négocier leur titres sont ainsi invités par l’institution financière, qui a son siège à Lomé, à se rapprocher de ses services ou de "leur teneurs de compte" pour ceux qui en ont déjà, selon le document signé par son secrétaire général Samuel K. Ayim.
Ecobank, selon des informations recueilles sur son site web, est présente dans 13 pays d’Afrique de l’ouest et du centre où, en 15 ans d’existence, elle a pu créer un réseau de 109 agences en Afrique de l’ouest et du centre où travaillent 2000 employés.
Tout récemment, la banque a initié une série d’opérations visant à la rapprocher du grand public, par la création notamment de "Kiosques" Ecobank dans certaines villes.
A la fin de l’année fiscale 2004, Ecobank affichait des avoirs de près de 2 miiliards de dollars. Son bénéfice (après déduction des taxes) était quant à lui chiffré à 40,5 millions de dollars.
Ecobank est présente dans les pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Cap Vert, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée, Liberia, Mali, Niger, Nigeria, Senegal etTogo