Economie : la baisse des activités extractives au Mali et en Côte d’Ivoire plombent la croissance dans l’Uemoa

« La production industrielle est ressortie en repli de 2,2 % au troisième trimestre 2010 après le recul
de 1,6% au second trimestre », souligne l’institution financière sous régionale dans sa Note de conjoncture trimestrielle parvenue à Ouestafnews en précisant que cette situation, découle des faibles performances notées dans les industries extractives et manufacturières, en baisse respectivement de 8,8% et 0,2% .

Le secteur des industries extractives, est selon la Bceao, handicapé par le « manque de dynamisme dans les activités d’extraction de pétrole brut et de gaz naturel en Côte d’Ivoire et de l’or au Mali ».
Rien qu’au Mali la baisse des activités dans ce secteur a connu une baisse de 31 % alors qu’en Cote te d’ivoire elle est de 16,4 %, selon les chiffres fournis par la Bceao.

En ce qui concerne la production manufacturière, elle a baissé dans tous les pays de l’Union, a l’exception du Burkina Faso et du Sénégal.

Ce sous-secteur souffre principalement de la contre-performance des unités de production de produits à base de tabac, note le document.

L’activité commerciale aussi n’est pas en marge de cette baisse généralisée, le chiffre d’affaires du commerce de détails dans l’Union a subi une baisse due au ralentissement des ventes de denrées alimentaires et de produits pharmaceutiques.

« L’indice du chiffre d’affaires du commerce de détail s’est situé à 7,7 % au troisième trimestre 2010 contre 11,5 % au trimestre précédent », selon le document qui ajoute cependant qu’a l’inverse des produits pharmaceutiques et des denrées alimentaires, les ventes d’articles d’équipements de la personne, du logement et des produits pétroliers ont progressé.

La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao) sert d’institut d’émission monétaire aux huit pays membres de l’Uemoa ( bénin, Burkina Faso, Cote d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger , Sénégal ,Togo).