Energie et agriculture : 16 milliards de la BOAD pour la Côte d’Ivoire et le Burkina


Par Ouestanews

Pour le Burkina l’accord porte sur la construction d’un barrage dans la région des Hauts Bassins (sud ouest), qui devraient permettre des aménagements hydro-agricoles ainsi que la relance de la production énergétique.
L’objectif, selon la BOAD est de contribuer à résoudre les questions « de sécurité alimentaire », par l’aménagement de 21.000 ha de terres irrigués d’ici 2027 et de faciliter l’accès à l’énergie dans la région par la construction d’une centrale électrique de 2,58 mégawatts.
En Côte d’Ivoire, c’est aussi le secteur de l’énergie qui est visé par un accord signé le 20 mai et qui va bénéficier d’un prêt de 12 milliards FCFA au profit de la Compagnie Ivoirienne de production d’électricité (CIPREL).
Aux termes de l’accord conclu avec la BOAD, la CIPREL va construire un groupe d’une capacité de 110 mégawatts et améliorer ses installations existantes pour porter la production totale de la CIPREL de 210 à 310 mégawatts.
.L’ensemble du projet devraient permettre d’accroître de 53 % la quantité d’électricité fournie par la CIPREL, souligne la BOAD.
Les deux accords de prêtes ont été signés par le président de la BOAD Abdoulaye Bio Tchané, respectivement le 20 mai à Lomé avec Jean Chaverou, directeur des opérations de la CIPREL et le 22 mai à Ouagadougou avec Jean Baptiste Compaoré, ministre des Finances du Burkina Faso.
L’ensemble des pays de la sous région ouest africaine connaissent de sérieux problèmes en approvisionnement d’énergie électrique et les scènes de délestage sont devenus presque banales dans la plupart des capitales et des grandes villes de la sous-région.