Energie : les promesses du solaire

« Le marché des produits d’éclairage hors réseau de qualité en Afrique a connu une croissance des ventes de 300 % au cours des trois dernières années », indique un communiqué transmis à Ouestafnews, citant un rapport de Lighting Africa, un programme conjoint de ’l’Iinternational finance Corporation IFC et de la Banque mondiale, publié ce vendredi 30 août 2013.

Le rapport 2012 Lighting Africa sur les tendances du marché africain révèle que « 600 millions de personnes restent dépendantes de sources d’éclairage coûteuses, inefficaces et parfois dangereuses, comme le kérosène ».

Il explique que le marché des produits d’éclairage hors réseau de qualité est arrivé à maturité plus rapidement que ne l’avait prédit Lighting Africa trois ans plus tôt.

Selon le rapport, poursuit le communiqué, « les ventes cumulées pourraient progresser et atteindre 28 millions de lampes solaires en Afrique d’ici 2015, soit deux fois l’estimation de 2010 ».

Les énergies renouvelables selon les spécialistes pourraient permettre au continent d’où certaines parties comme l’Afrique de l’ouest souffrent d’un déficit criard d’arriver à l’autosuffisance.

« Si chaque foyer possédait 1 kit complet de 300 watts, cela permettrait d’économiser 100 mégawatts par an », tandis qu’au niveau de l’éclairage public, 500.000 lampadaires alimentées grâce au solaire donnerait une réserve (économie) de 547 mégawatts, déclarait à Ouestafnews, Reinhold Ahlers, un spécialiste allemand lors d’un passage au Sénégal

En 2011 la Banque mondiale estimait à plus de 3.200 le nombre de projets susceptibles d’être lancés en Afrique et consacré aux énergies propres, ce qui correspondrait à des réductions potentielles de 740 millions de tonnes de gaz carbonique.