Environ 450 participants attendus à un forum économique de la CEDEAO en Chine

L’objectif de cette rencontre, selon la télévision malienne, est de promouvoir les relations économiques entre la Chine et la sous-région et de permettre aux participants de nouer des partenariats. Le forum permettra également de trouver des financements pour les projets des opérateurs ouest-africains.
Pour le moment, seuls 250 participants se sont inscrits sur les 450 attendus, selon les organisateurs cités par la même source, et qui soulignent que les opérateurs du Sénégal, du Niger, du Burkina Faso et du Bénin ne sont pas encore inscrits.
La Chine montre un intérêt croissant pour le continent africain avec la tenue, en novembre 2006, du premier sommet des chefs d’Etat Chine-Afrique à Beijing.
De plus, des entreprises chinoises gagnent de plus en plus des parts de marché en Afrique, notamment dans l’exploitation des ressources minières et dans la construction d’infrastructures.
Avant la CEDEAO, la Banque Ouest Africaine de Développement avait elle aussi abrité en 2006 un Forum sous régional à Lomé entre la Chine et les pays d’Afrique de l’Ouest. Ce forum était limité aux membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) qui regroupe le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Togo et le Sénégal.
A ces pays de l’UEMOA s’ajoutent sept autres formant ainsi l’ensemble sous-régional plus grand qu’est la CEDEAO. Ces sept pays sont le Cap-Vert, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la le Nigeria, la Sierra Léone et Libéria.