Espace Uemoa : la Bceao prévoit une croissance de 3,6% en 2010, l’insuffisance d’énergie toujours un obstacle

Toutefois, «les perspectives de croissance pourraient être affectées notamment par la persistance de l’insuffisance de l’offre d’énergie électrique dans certains pays», avertit la Bceao anque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao) dans un communiqué transmis à Ouestafnews.

Depuis des années, l’essentiel des gouvernements ouest africains sont restés incapables de fournir de l’électricité en quantité suffisante à leurs populations.

Réunis à Dakar le dimanche 20 juin 2010, les administrateurs de la Bceao ont également noté que le taux de croissance du Produit intérieur brut (Pib) projeté pour l’année 2010, bien que supérieur à celui réalisé en 2009, «reste faible», selon la même source.

Le conseil d’administration de la Bceao, examinant la situation économique, financière et monétaire de l’union monétaire ouest africaine (UMOA) au 31 mars 2010, a constaté que l’inflation reste «modérée dans l’Union et se situe en deçà de l’objectif de 2% au minimum, arrêté dans le programme monétaire pour l’année 2010».

En outre, le communiqué souligne que le niveau général des prix s’est accru, en glissement annuel, de 0,1% à fin mars 2010 et est revenu en hausse à 1,7% à fin juin 2010.

La Bceao sert de banque centrale aux huit pays de l’Unemoa qui sont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.