Fermeture des frontières avec le Mali : l’économie sénégalaise subit les contrecoups de la Covid-19

Port autonome de Dakar (Pad)/Photo : pressafrik.com

La décision de fermeture des frontières terrestres et aériennes, à cause de la pandémie du Covid-19, entre pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), notamment avec le Mali a eu des répercussions « néfastes » sur l’économie sénégalaise, indique le directeur du Port autonome de Dakar (Pad), Aboubacar Sadikh Bèye.

« Notre balance commerciale vis-à-vis de ce pays (du Mali) est excédentaire de plus de 198 milliards de FCFA en 2018. Le Port autonome de Dakar concentre près de 65% du trafic import et export du Mali. Une instabilité dans ce pays a forcément des conséquences néfastes sur l’économie du Sénégal », explique le directeur du Pad, cité par l’Agence de presse sénégalaise.

Aboubacar Sadikh Bèye fait également état d’un recul d’activité de 27% pour le transit des véhicules légers et de 49% pour le transit des véhicules lourds entre 2019 et 2020 tout en soulignant que « le trafic RO-RO est le plus dominant avec 37% du tout trafic » du Pad.

A la date du 1er octobre, le Mali compte 3.118 cas confirmés, dont 131 décès et 2.453 guéris. Le Sénégal compte quant à lui 14.982 cas, dont 311 décès et 12.437 guéris, selon les chiffres du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique).