Filière bétail et viande : création d’une société commerciale dans l’Uemoa

La Socobvi-SA a été portée sur les fonts baptismaux par trois actionnaires issus de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et du Mali, selon le quotidien gouvernemental burkinabé Sidwaya consulté à Ouestafnews.
Créée à l’initiative de la Confédération des fédérations nationales de la filière bétail et viande (Confenabvi), la Socobvi-S.A est une société anonyme dotée d’un capital de 16,5 millions de FCFA, selon la même source.
Le président de cette Confédération, le Burkinabé Issaka Sawadogo, a d’ailleurs été désigné pour diriger le conseil d’administration de la nouvelle société qui comporte neuf membre, à raison de trois par pays..
Prévue pour être implantée à Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire, la Socobvi a pour objectif la collecte et la commercialisation du bétail, de la viande et ses sous-produits, ainsi que la transformation de l’alimentation de bétail et de produits d’entretien du bétail dans la zone Uemoa.
Selon le secrétaire général de la Confenabvi, le Dr Moussa Coulibaly, la création de la Société est le résultant de concertations entre acteurs de la filière bétail et viande du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire et du Mali, qui ont jugé nécessaire de créer une telle société pour promouvoir leurs activités.
Ensuite, a-t-il expliqué, l’initiative de la Socobvi SA s’appuie sur une prévision de l’accroissement de la demande en bétail et viande d’ici à 2025 dans les 8 pays de l’Uemoa. Mais au-delà de ces raisons, il a fait remarquer « l’importance » de l’élevage, un secteur qui contribue au développement des économies des pays de l’Afrique de l’Ouest.