Football : fortunes diverses pour les clubs ouest-africains

Pour sa première participation à la phase de poules de la Ligue des champions, le Séwé Sports a battu le Recreativo Libolo d’Angola au Stade Robert Champroux à Abidjan (3-1).

Zougoula Kevin, auteur d’un triplé, a été le bourreau du représentant angolais (23e, 38e et 47e mn). Le Séwé Sports réussit ainsi une entrée prometteuse dans cette compétition..

Dans deux semaines les Ivoiriens recevront l’Espérance de Tunis, le gros morceau du groupe qui compte également le Coton Sport de Garoua (Cameroun).

Si les Ivoiriens ont réussi une belle entrée en matière, tel n’est pas le cas du Stade Malien de Bamako qui a enregistrer sa seconde défaire en Coupe de la confédération.

Le Stade Malien a été battu (2-1), le dimanche 4 août 2013, au stade Modibo Kéita par le Club sportif Sfaxien. L’équipe de Bamako enchaîne ainsi une deuxième défaite d’affilée, après celle (2-0) enregistrée face aux Ethiopiens de Saint George lors de la première journée, à Addis-Abeba.

Le Stade Malien qui n’enregistre aucun point après deux matches s’est mis dans une situation difficile. Dans deux semaines, il jouera contre l’autre équipe tunisienne de cette poule, l’Etoile Sportive du Sahel de Sousse, tombeur des Onze-Créateurs de Bamako lors de la phase éliminatoire.

Le nombre d’équipes ouest-africains dans cette compétition a été réduit en raison de la suspension des Enugu Rangers du Nigeria, pour fraude sur un joueur.

En effet, suite à la protestation règlementaire du club tunisien CSS, la Confédération africaine de football (CAF) a confirmé que le joueur Daniel Emmanuel n’était pas éligible pour participer avec Enugu Rangers contre le Club Sportif Sfaxien, lors du match du 2 juin 2013.

Dans un passé récent, des clubs de la sous-région jouaient les premiers rôles dans ces compétions africaines interclubs. Parmi ceux-ci, il y a l’ASEC d’Abidjan, Hearts of Oaks d’Accra (Ghana) et Enyimba du Nigeria, deux fois vainqueur de la Ligue des champions.