Football : l’Afrique de l’ouest place la moitié des représentants du continent au Mondial 2010

L’Algérie qui a obtenu mercredi son ticket de qualification contre l’Egypte en match d’appui (1-0), a complété la liste des six sélections devant défendre les couleurs du continent à cette compétition.

Ainsi, à côté de l’Afrique du Sud, pays organisateur, on aura la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Nigeria (Afrique occidentale), le Cameroun (Afrique centrale) et l’Algérie (Afrique du nord).

Si le Nigeria revient à la fête du football mondial après avoir raté l’édition de 2006, les Eléphants de Côte d’Ivoire et les Black Stars du Ghana, ne font que confirmer leurs ambitions puisque ces deux nations étaient présentes lors de la précédente édition, jouée en Allemagne, quatre années plus tôt.

Ces deux dernières équipes étaient avec les Eperviers du Togo, les sélections ouest africaines lors de la précédente édition organisée en Allemagne.

Le Ghana, en tant que seul pays africain à atteindre le second tour en 2006, a réussi une prouesse en 2009 en devenant lors des éliminatoires, la première nation africaine à se qualifier sur le terrain.

Du reste, cette année 2009 a été faste pour le football ghanéen qui, en plus de cette qualification, a inscrit son nom et celui du continent sur le palmarès de la coupe du monde des moins de 20 ans.

En septembre dernier, le Ghana est devenu le premier pays africain, à remporter la coupe du monde junior qui a été organisée en Egypte.

Quant au Nigeria, autre représentant de la zone ouest-africaine, qui se qualifie au Mondial de football après avoir raté celle de 2006, il aurait pu connaître une saison meilleure que celle du Ghana.

Le géant africain qui organisait la coupe du monde des moins de 17 ans, a vu sa sélection nationale échouer (0-1) dimanche en finale contre la Suisse sur sa propre pelouse du stade Surulere de Lagos.

Une semaine plus tôt, le représentant nigérian, les Heartlands, en finale de la Ligue africaine des champions, a échoué contre le TP Mazembé de la RD Congo.

Aussi, cette qualification en phase finale de la coupe du monde vient-elle panser les plaies du football nigérian et sauver une année où il aurait pu aisément réussir une passe de trois.