Gestion portuaire en Afrique : Vincent Bolloré, placé en garde à vue

L’homme d’affaires français, Vincent Bolloré, a été placé en garde à vue ce mardi 24 avril 2018 pour des soupçons de corruption autour de l’attribution de concessions portuaires à son groupe, au Togo et en Guinée, en 2010, rapporte le quotidien français, Le Monde.

Selon, la même source, le patron du  groupe Bolloré, est soupçonné par la justice de son pays, d’avoir utilisé leur filiale de communication Havas pour faciliter l’arrivée au pouvoir de dirigeants africains en assurant des missions de conseil et de communication sous-facturées. Et ce, dans un seul objectif : obtenir les concessions portuaires des lucratifs terminaux à conteneurs. Le groupe gère des terminaux à conteneurs dans 16 pays africains dont l’essentiel en Afrique de l’Ouest.