Ghana : baisse historique de la production d’or

« Entre juillet et septembre 2013, la production est estimé à 840.600 onces alors qu’elle était de 1,2 million au trimestre précédent »a déclaré à la presse, Ben Aryee directeur exécutif de la commission des mines. Selon lui, cette situation était prévisible à cause du niveau actuel de l’or dans le marché international.

« Les revenus aussi bien que les emplois étaient menacés, ce qui a poussé les compagnies a baisser leur production » ajoute-t-il.

Second producteur africain, après l’Afrique du Sud, le Ghana enregistre sa plus forte baisse depuis 1981, selon le site businessday.

En 2012, la production d’or au Ghana a atteint 4,2 millions d’onces  contre 3,6 millions en 2011, d’après les chiffres de  la commission des mines.

Etabli à 1216 dollars l’once ce jeudi 02 janvier 2014, le prix de l’or a connu en 2013 une chute de 28% soit sa première repli depuis 2000, note une analyse de la banque française, Société générale.

« La baisse du cours de l’once s’explique par un mouvement général de repli des prix des matières premières et surtout par la perception d’un risque persistant de déflation dans les pays développés » précise la Société générale.

En deux ans, le prix de l’or a connu les deux extrêmes. Suite à la crise financière de 2008, le métal jaune avait retrouvé sa vertu de valeur refuge, occasionnant courant 2011, une hausse  inédite des prix qui s’approchaient de la barre symbolique des 2000 dollars l’once.