Ghana-CAN 2008: la folie du foot rend la vie chère


PAR OUESTAFNEWS

Cette hausse est le résultat de la forte demande en produits alimentaires durant le période du tournoi (du 20 janvier au 10 février), a expliqué Stephen Antwi, un consultant dans les colonnes du quotidien Daily Graphic.
Au moment où les prix des denrées alimentaires montent, les vendeurs de produits promotionnels et d’articles tels que les T-shirts, les foulards, etc. vont également augmenter leurs prix étant donné que les Blacks Stars sont en demi-finale de la compétition, a expliqué l’expert.
Toutefois, selon M. Antwi, par ailleurs président de l’Association économique germano-ghanéenne,les avantages que le Ghana tire de l’organisation de la CAN dépassent de loin les inconvénients tels que la hausse des prix des denrées alimentaires.
Il a expliqué que dans la même veine, les taxes et impôts, notamment la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) vont exploser. L’industrie de la publicité devrait également en tirer profit puisque le tournoi a ouvert un marché de publicité avant et pendant la compétition.
”La publicité devrait commencer plus tôt, mais maintenant elle est en marche et elle va s’améliorer”, a dit le consultant en management, rappelant le construction de plusieurs infrastructures sportives avant le début du tournoi a permis de créer des emplois avec tous les effets induits.
”Le développement des infrastructures s’est fait avec la construction de routes, d’hôtels et des stades et d’autres équipements tels que les écoles qui seront utilisés après la CAN”, a-t-il fait savoir, soulignant que le tournoi a provoqué une rentrée de devises pour le Ghana.
”Même les opérateurs de téléphonie mobile sont concernées par les retombées”, a dit M. Antwi qui a invité les autorités à mettre les infrastructures sportives du Ghana à la disposition des pays qui seront qualifiés au Mondial 2010 pour leur préparation en direction de l’Afrique du Sud.