Ghana : John Atta Mills remporte la présidentielle après le vote de Tain, Nana Akufo-Addo concède

« Le vainqueur du second tour de l’élection présidentielle 2008 est le professeur John Evans Atta Mills du Congrès démocratique national (NDC) », a annoncé la Commission électorale du Ghana sur son site web officiel.
C’était la troisième fois que le candidat Atta Mills briguait la magistrature suprême.
Le second tour, organisé le dimanche 28 dans la totalité du pays, avait été poursuivi le 2 janvier dans la petite localité agricole de Tain (à quelque 200 kms au nord-ouest d’Accra), où il n’avait pu se tenir pour des « raisons techniques ».
Cité sur le même site, le président de la Commission, le Dr Kwadwo Afari-Gyan a précisé « avoir consulté les preuves de fraudes électorales soumises par les deux candidats » et les résultats du vote de Tain avant de se prononcer.
Il a souligné qu’après ce dernier vote, le candidat du parti au pouvoir, Nana Akufo-Ado du Nouveau Parti patriotique (désormais ex-parti au pouvoir) a totalisé 49,77 % des voix contre 50,23 % à son rival élu.
Selon des reportages des médias étrangers accrédités à Accra, le candidat du NPP a accepté sa défaite et « félicité » son adversaire.
Après avoir été un pays régulièrement secoué par des coups d’Etats militaires après son indépendance et jusqu’aux années 80, le Ghana a renoué avec la démocratie et est devenu depuis près de deux décennies un « modèle » dans la sous région ouest africaine.
Il reste avec le Cap Vert, le Bénin et le Mali, l’un des rares pays de la sous région ou l’alternance par la voie des urnes semblent s’instaurer dans la durée.