Ghana: l’opposant Atta-Mills en tête, la CEDEAO pour des voies légales en cas de contestations

Toutefois plusieurs autres témoignages ont fait état d’un second tour beaucoup moins bien organisé et qui a manqué de sérénité, comparé au premier tour, tenu au début du mois.
”Les électeurs ghanéens ont eu l’occasion d’exercer leur droit civique de manière transparente et tranquille”, a n"anmoins souligné le chef de la mission de la CEDEAO, l’ancien président du Nigeria, le général Yakubu Gowon.
”Le processus électoral, y compris l’identification des électeurs, le caractère secret du vote, le fichier, le décompte, l’annonce des résultats…, a été libre, paisible, transparent et crédible”, a soutenu le Général Yakubu Gowon dans un communiqué transmis à Ouestafnews.
”La Commission électorale a accompli sa mission avec une compétence à saluer, avec honnêteté et fermeté. En vérité, la mission d’observation de la CEDEAO estime que la Commission électoral mérite son slogan +Transparence, honnêteté et intégrité+”, a fait savoir l’ancien chef de l’Etat du Nigeria qui conduisait une mission de 200 membres au nom de l’institution sous-régionale.
”Comme c’est le cas dans toute compétition, la mission de la CEDEAO s’attend à des contestations du résultat et à des suites judicaires. Si tel est le cas, la mission exhorte la partie lésée à recourir exclusivement à des voies pacifiques et constitutionnelles”.
Les résultats non encore officiels du scrutin donnent vainqueur John Atta-Mills, candidat du New Democratic Congress (NDC, opposition), avec un peu plus de 52% des voix, au détriment de Nana Akufo Addo du New Patriotic Party (NPP, au pouvoir), selon la presse ghanéenne. Agé de 64 ans, M. Mills a été vice-président du Ghana de 1997 à 2000 sous Jerry Rawlings.