Ghana : la fraude dans les télécoms coûte 500.000 dollars par mois (officiel)

Les activités de fraude dans le secteur des télécommunications coûtent environ 3 millions de cédis (527.000 dollars) au Ghana, a souligné Kenneth Ashigbey, le PDG de la Chambre des télécommunications du Ghana (GCT), cité par Agence Ecofin.

Selon le patron de la GCT, les activités des fraudeurs ont également entraîné une baisse des revenus de la numérotation internationale, qui sont passés de 222 millions de cédis (39,05 millions de dollars) en 2012 pour près de 56 millions de cédis (9,85 millions de dollars) d’ici la fin 2019. Soit une chute de 74 %.

La fraude se manifeste ainsi particulièrement par le détournement des appels internationaux. A cet effet, renseigne M. Ashigbey, les opérateurs ont bloqué près de 70.000 cartes SIM incriminées depuis le début de l’année en cours.