Ghana : le Brésil injecte plus de 127 milliards FCFA sur les routes ghanéennes

Les travaux entrepris dans le cadre de ce programme « seront achevées dans deux ans », a affirmé Joe Giddisu, ministre en charge des infrastructures routières, cité dans un communiqué parvenu à Ouestafnews.

Le Ghana, désormais cité en exemple en Afrique de l’Ouest tant au plan économique que politique, a pris une option sérieuse pour le développement de ses infrastructures.

Le Brésil, classé dans la catégorie des « pays émergeants », s’est engagé à favoriser la coopération sud-sud et cherche à s’assurer des partenaires et des marchés sur le continent africain.

Lors d’une tournée africaine entreprise en juin dernier, le président brésilien Luiz Inacio Lula s’est engagé à renforcer la coopération avec les pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). C’était lors d’un sommet des chefs d’Etat de l’organisation sous régionale tenu au Cap Vert.

Dans la déclaration commune adoptée à ce sommet les chefs d’Etats de la Cedeao et leur homologue du Brésil, les deux parties avaient plaidé, entre autres, pour un « renforcement des échanges commerciaux et des flux d’investissement » ainsi que l’augmentation du nombre de projets de coopération et le renforcement des missions diplomatiques bilatérales.