Ghana : le plus faible taux de croissance jamais enregistré depuis 40 ans (ministre)

L’économie ghanéenne connaîtra en 2020 sa croissance la plus faible depuis près de 40 ans en raison des retombées de la pandémie de coronavirus, a déclaré ce jeudi 23 juillet 2020, le ministre des finances, Ken Ofori-Atta.

« Le produit intérieur brut n’augmenterait que de 0,9 % cette année, contre une prévision antérieure de 6,8 % », a déclaré le ministre des Finances dans un discours relayé par la presse locale. M. Ofori-Atta s’exprimait devant le parlement lors d’une révision budgétaire semestrielle.

« Le Ghana a été frappé par un double choc : une pandémie sanitaire et une récession économique mondiale », a-t-il déclaré, annonçant au passage un nouveau déficit budgétaire de 11,4 % en raison d’un profond manque à gagner et de dépenses supplémentaires imprévues. Le gouvernement va mettre en place un programme de 17,39 milliards de dollars pour aider à la reprise économique du Ghana, dont 70 % proviendront du secteur privé, a aussi annoncé le ministre ghanéen.