Grippe porcine: plans nationaux en Afrique de l’Ouest, Jean Ping annonce un ‘’mécanisme continental’’

Partie du Mexique ou plus de 150 morts cas ont été détectés, la grippe porcine touche déjà plusieurs pays et selon l’OMS aucun pays n’est plus réellement à l’abri d’une éventuelle contamination.
Au Sénégal, le ministère de la Santé et de la Prévention a annoncé la mise en place d’un Comité de veille et d’un numéro vert, selon un communiqué parvenu à Ouestafnews.
Selon ce communiqué la vigilance sera renforcée dans les aéroports, les ports et les frontières terrestres du pays.
Le Sénégal est un lieu de transit entre les pays d’Amérique et d’Europe d’une part et ceux d’Afrique de l’ouest d’autre part.
De son côté, le Togo a annoncé avoir renforcé les contrôles sanitaires au port de Lomé (PAL), à l’aéroport de la capitale et aux frontières terrestres.
Il s’agit, ‘’de simples mesures de précaution’’ pour faire face à la pandémie, affirme le ministère togolais de la Santé cité par le site officiel du gouvernement.
Du côté du géant de l’Afrique de l’ouest, le Nigeria, qui s’était laissé envahir par la grippe aviaire il y a deux ans, on se dit aussi prêt à affronter la grippe porcine, selon les autorités citées par les médias du pays.
Au niveau continental, la Commission de l’Union africaine a annoncé la mise en place d’un ‘’mécanisme continental’’ destiné à répondre à une possible éruption de la grippe porcine.
‘’Le plan sera mis en œuvre en collaboration avec la FAO (Fonds des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), l’OMS et d’autres organisations », a expliqué le président de la Commission de l’UA, Jean Ping cité par le quotidien nigérian The Guardian.
La grippe porcine a déjà touché plus de 150 personnes au Mexique, premier foyer où la maladie a été signalée.
Des dizaines de cas ont été détectés au Etats-Unis et dans plusieurs autres pays, mais pour l’instant le continent africain semblait encore indemne.