Guinée Bissau : la CEDEAO va envoyer une délégation ministérielle dès le mardi 3 mars

Les ministres qui composent la délégation viendront du Burkina Faso, du Cap Vert, de la Gambie, du Nigeria et du Sénégal, selon un communiqué de l’organisation sous régionale parvenu à Ouestafnews.
Le but de la mission, selon la même source sera de "rétablir la confiance" entre les différentes composantes de la nation bissau-guinéenne, notamment la classe politique, l’armée, la société civile, etc.
Le président Vieira a été tué au lendemain de l’assassinat du chef d’Etat major de l’armée Bissau-guinéenne, le général Tagme Na-Wai.
Ces actes « répréhensibles sapent la démocratie, la stabilité et la paix en Guinée Bissau » affirme la CEDEAO dans son communiqué qui condamne par ailleurs les deux assassinats tout en appelant les Bissau-guinéens à faire preuve « d’un grand sens de responsabilités » pour surmonter la situation.
La Guinée Bissau vit depuis plus d’une décennie une situation de troubles marquées par des coups d’Etat et des assassinats au sein de la hiérarchie militaire.
Il y a quelques mois, le président Vieira avait échappé à une énième tentative d’assassinat lorsqu’un groupe de militaires a pris d’assaut sa résidence.
Il était sorti indemne de l’attque, mais ne se sentait plus très en sécurité , selon diverses témoignages faits après son décès.
Considéré comme un des pays les plus pauvres du monde, la Guinée Bissau vit depuis plus d’une décennie une situation d’instabilité chronique.