Guinée :fin de l’état siège, les syndicalistes toujours déterminés

Les syndicalistes conteste la nomination d’Eugène Camara au poste de Premier ministre.
"M. Camara étant membre des différents gouvernements du général Lansana Conté, depuis onze ans ne saurait être l’homme qu’il faut", a déclaré Hadja Sérah Rabiatou Diallo, dirigeante syndicale cité par le site guinée Conakry Info visité par Ouestafnews.
la désignation d’un premier ministre "neutre et de consensus" avec de réels pouvoir avait été au centre des négociation entre le président Conté et les syndicalistes.
Dans un accord signé fin janvier, le président avait accepté le principe avec comme résultat la suspension par les syndicats de leur mot d’ordre de grève.
La nomination de M. Camara, ancien proche de collaborateur avait attisé la colère des syndicalistes et remis le feu au poudre.
Les manifestants étaient ainsi descendus dans les rues à nouveau. Conté avait réagi a décrétant l’état de siège et en imposant un couvre feu dans l’ensemble du pays.
La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest tente depuis le début de la crise de mener une difficile médiation dans le pays. et en dépit de plusieurs allers et retours d’émissaires de l’organisation sous-régionale dans la capitale guinéenne, le pays semblait toujours ce 25 février être dans l’impasse.