Guinée : la CEDEAO demande une transition constitutionnelle, l’armée promet des élections en Décembre 2010

”La CEDEAO a appris avec consternation la nouvelle du coup d’Etat intervenu en Guinée. Elle condamne la prise de pouvoir anticonstitutionnelle et demande à l’Armée de permettre une transition constitutionnelle du pouvoir suite à la disparition du Président Lansana Conté”, indique l’institution sous régionale dans un communiqué transmis à Ouestafnews.
La CEDEAO va continuer ”à travailler avec le gouvernement de la République de Guinée pour le rétablissement de l’Etat de droit et la consolidation de la démocratie”, assure-t-on de même source.
Lansana Conté est décédé lundi à l’âge de 74 ans, des suites d’une longue maladie. Suite à l’annonce de sa disparition, un groupe de militaires a annoncé la dissolution du gouvernement et de l’Assemblée nationale ainsi que la mise en place d’un Comité national pour la démocratie et le développement.
Dans un communiqué publié mercredi, les militaires ont en outre promis des ”élections libres et transparentes” en décembre 2010. Les obsèques du défunt président Lansana Conté, qui a passé 24 ans au pouvoir, auront lieu vendredi à Conakry.