Inde et Chine en Afrique : synergie et non concurrence selon Delhi


Par Ouestafnews

« Nous ne sommes pas dans une course ou une compétition avec la Chine où avec quelque autre pays que ce soit. Le souhait de l’Inde et de l’Afrique de travailler ensemble n’est pas nouveau », a déclaré le premier ministre qui s’exprimait à l’issue du premier sommet Indo-africain tenu selon les médias qui assistait à la conférence de presse marquant la fin du sommet.
Quatorze chefs d’Etats et de gouvernements africains ont pris part à la rencontre.
Le premier ministre indien a rappelé les liens et le passé colonial commun entre l’Inde et l’Afrique, avant de souligner que le désir de l’Inde « n’est pas d’imposer quelque modèle que ce soit à l’Afrique » et qu’il appartiendra à ce continent de choisir ce qui est "bon" pour lui.
Le sommet Indo-africain a été présenté par certains grands médias occidentaux comme une concurrence vis-à-vis de l’autre géant asiatique, la Chine.
Mais pour les observateurs africains, c’est plutôt l’Occident qui s’inquiète de la fulgurante percée des pays asiatiques et arabes sur le champ diplomatique et économique en Afrique. Ceci au moment où une sérieuse incompréhension pèse dans les relations entre l’Europe et l’Afrique, par exemple.
A l’issue de ce premier sommet Indo-africain, il a été décidé que désormais il sera régulièrement organisé une rencontre similaire sur une base triennale.