Insécurité : le Mali, le Burkina et le Nigeria endeuillés par des attaques

Le Mali, le Burkina Faso et le Nigeria ont connu en l’espace de quelques heures des attaques perpétrés par des groupes armés qui ont fait un total de 157 morts.

Au Nigeria, deux attaques perpétrées dans la nuit du samedi 08 au dimanche 09 juin dans des villages situés dans l’état de Sokoto (nord) ont fait un bilan de 43 morts. Selon les autorités nigérianes ces attaques sont l’œuvre de «bandits».

Au Mali, le centre a renoué avec la violence avec l’attaque dans la journée du 09 juin d’un village Dogon qui a coûté la vie à 95 personnes. Une attaque qui survient deux mois après le massacre du village d’Ogossagou. Au Burkina, 19 morts et 13 blessées ont été enregistrés après l’attaque dans un village du nord dans la nuit du 09 au 10 juin 2019.