Intégration sous-régionale : le Mali admis au Conseil de l’entente à titre d’observateur

Cette décision a été prise, le 11 juillet à Yamoussokro, lors du sommet des chefs d’Etat et gouvernement où le Mali était l’invité spécial, rapporte la presse ivoirienne.
‘’Le Mali, à sa demande, a été admis à titre d’observateur’’ du Conseil de l’entente, rapporte le communiqué finale de cette réunion qui s’est tenue en présence du président en exercice Yayi Boni, ainsi que de ses pairs Amadou Toumani Touré (Mali), Faure Gnassingbé (Togo), Laurent Gbagbo (Côte d’Ivoire) et Blaise Compaoré (Burkina Faso).
‘’Au cours de ces dernières années, notre organisation a connu une léthargie liée aux problèmes économiques que traverse nos pays’’, a déploré le Président Boni Yayi. Il a fait savoir que l’objectif de la rencontre était d’impulser une nouvelle dynamique à l’organisation et lui permettre de repartir d’un bon pied.
A cet effet, les participants ont décidé de lancer un audit financier et comptable devant être bouclé dans un délai de deux semaines, et un rapport sera publié dans deux mois, mentionne le communiqué final. Les chefs d’Etat ont en outre annoncé la cession du patrimoine immobilier du Conseil de l’entente, à Ouagadougou, à l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).
Le Conseil de l’entente est une organisation de coopération régionale d’Afrique de l’Ouest, à finalité principalement économique, créée en 1959. Les pays fondateurs sont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Niger. Ils ont été rejoints par le Togo en 1966. Son siège se trouve à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Un fonds d’entraide et de garantie des emprunts permet de soutenir les membres les plus défavorisés.