L’Afrique de l’Ouest en bref à 13H00 GMT, 13/08/2013 – Mali, France, Burkina, Togo, Hollande, chômage, sénat

Mali – Cissé

Le candidat malheureux au second tour de l’élection malienne disputé le dimanche 11 août dernier, Soumaïla Cissé, a annoncé le mardi 13 août, qu’il ne déposera aucune requête au Conseil constitutionnel, déplorant la façon dont celles introduites au premier tour avaient été traitées par cette juridiction. Cissé, qui a félicité la veille son adversaire Ibrahim Boubacar Keïta, pour sa victoire, a déploré, au cours d’une conférence de presse à Bamako, des « dysfonctionnements graves, des insuffisances, des irrégularités et des stigmatisations ». Il a promis de « contribuer à la réconciliation nationale », en donnant rendez-vous à ses compatriotes dans cinq ans pour « servir le Mali ».

Mali – Hollande

Le président français François Hollande a félicité Ibrahima Boubacar Keïta ce mardi 13 août pour le féliciter de sa victoire au second de tour l’élection présidentielle malienne. Dans une déclaration posté sur le site de l’Elysée consulté par Ouestafnews, Hollande « l’a assuré que la France resterait aux côtés du Mali ». Hollande a également félicité Dioncounda Traoré pour avoir tenu l’élection présidentielle dans des conditions de transparence et de régularité remarquables. Au moment où les Maliens sont dans l’attente des résultats officiels de ce scrutin, Soumaïla Cissé, a déjà reconnu sa défaite et félicité son rival évitant du coup un contentieux aux Maliens.

Burkina – Sénat

Le président burkinabè Blaise Compaoré a décidé de suspendre le processus devant conduire à la mise en place d’un Sénat, ont indiqué des médias citant un communiqué officiel de la présidence du Faso. Ce projet présidentiel était depuis quelques semaines à l’origine d’une vive controverse à travers le pays. Selon ce document, Blaise Compaoré lie cette décision à sa volonté de « garantir l’unité nationale, de préserver les acquis démocratiques », conformément à « la longue tradition de dialogue et de paix qui ont toujours caractérisé le peuple burkinabè ».

Togo-Chômage

Le Togo s’apprête à lancer un plan stratégique de lutte contre le chômage des jeunes, en partant des bases et acquis de programmes déjà existants, a-t-on annoncé de source officielle. «Tout ce qui a été fait depuis 3 ans doit être capitalisé afin de créer un programme intégrateur. Il nous faut des objectifs clairement identifiés : promotion de l’emploi, entreprenariat, travail temporaire, emplois verts … », a déclaré Victoire Dogbé-Tomegah, ministre togolaise en charge de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, dans des propos relayés par Republicoftogo, un site officiel.