L’Afrique de l’Ouest en bref à 19H00 GMT, 6/08/2013 – Burkina, Internet, Nigeria, Liberia, Sierra Leone, trafic d’armes

Burkina Faso – Internet
Le Burkina compte près de 600.000 utilisateurs d’internet, selon une étude remise au Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), rapporte le site burkinabé Fasozine. Dans ce pays qui compte 18 millions d’habitants, le parc d’abonnés à l’internet a atteint 594.498 personnes en décembre 2012, soit un peu plus de 3 % de la population. Selon l’Arcep, le parc n’était que de 340.025 en décembre 2011. Cette croissance importante serait liée au développement du réseau 3G.

Liberia- Pétrole
Le secteur pétrolier a contribué à plus de 54 millions de dollars au budget national du Liberia au titre de l’année fiscale 2012-2013, selon une information de The New Dawn, relayée sur allafrica.com. La découverte de pétrole en quantité commercialisable (500 millions de barils) au large des côtes libériennes a été annoncée en février 2013. Le Libéria qui est en train de mettre en place une nouvelle politique d’hydrocarbures est assisté dans ce secteur par le gouvernement norvégien, connu pour sa bonne gestion de ces ressources pétrolières.

Nigeria-Terrorisme
Les autorités nigérianes ont demandé à un tribunal local de procéder à l’extradition d’un citoyen recherché par les Etats-Unis pour acte de terrorisme, rapporte Thestarjournal sur son site web. Il est reproché à Lawal Olaniyi Babafemi (33 ans) son aide apporté au groupe Al-Qaida. Ce dernier a selon The Starjournal admis au FBI avoir voyagé avec des membres d’Al Qaida et aidé au recrutement de combattants. M.Babafemi avait fui les Etats-unis en début d’année pour rejoindre le Nigeria.

Sierra-Léone: trafic d’armes

Les autorités sierra-léonaises ont annoncé avoir déporté, un « trafiquant d’armes notoire » et « un allié » de l’ancien président libérien Charles Taylor, nommé Ibrahim Bah, sans préciser vers quelle destination, rapporte la Voix de l’Amérique (VOA). Le 05 août 2013 un tribunal sierra-léonais avait émis un mandat contre M. Bah, originaire du Sénégal. Selon la VOA, on ne sait pas encore ce qu’il est advenu d’Ibrahim Bah d’autant que les autorités sénégalaises pour leur part ont nié toute présence de ce dernier sur leur sol.