L’expansion du secteur financier nigérian booste les économies ouest africaines, selon Abuja

L’expansion du secteur financier nigérian booste les économies ouest africaines, selon Abuja
« L’émergence des banques et compagnies d’assurance du Nigeria dans d’autres pays comme le Ghana, le Rwanda, la Gambie, la Sierra Leone, la Tunisie, le Kenya et le Cameroun a permis de booster les économies de ces pays », a dit M. Babalola dont les propos sont rapportés par le quotidien Vanguard consulté par Ouestafnews.

« La présence des compagnies d’assurances et banques nigérianes au Ghana a radicalement transformé l’environnement des finances dans ce pays », a ajouté Remi Babalola.

Sur les 23 banques qui existent au Ghana, cinq sont d’origine nigériane. Il s’agit d’UBA, d’Amalgamated Bank, de Zenith Bank, d’Intercontinental Bank et de GTB.
Quant aux compagnies d’assurances, en raison de l’énorme capital à leur disposition, certaines d’entre elles sont maintenant actives au Ghana, au Rwanda, à Sao Tome, en Gambie et en Sierra Leone.
Les compagnies d’assurance qui ont ouvert des bureaux à l’étranger sont NEM Insurance, Intercontinental Wapic, International Energy Insurance, Equity Assurance, Regency Alliance, IGI, Capital Express Life and Equity Assurance, Nicon Insurance et Continental Reinsurance Plc.
Insistant sur le cas de la banque UBA, le ministre a rappelé que cette banque opère au Nigeria, au Ghana, au Cameroun, en Ouganda, au Liberia, en Cote d’Ivoire, au Sénégal et Sierra Leone.
Selon un communiqué récemment transmis à Ouestafnews, cette banque qui compte se développer dans la zone de l’Union économique et monétaire ouest africaine, a reçu un important prêt de la Banque Africaine de Développement (BAD) qui se chiffre à 150 Millions de dollars US, soit près de 68 milliards FCFA.
Le prêt ainsi consenti vise une « injection rapide de liquidités dans les marchés africains par le biais de solides institutions du secteur privé », selon la même source.
Malgré cette vitalité, le secteur bancaire nigérian a récemment été secoué par une sérieuse crise qui a dû nécessiter l’intervention de la Banque centrale du Nigeria qui a relevé de leurs fonctions trois dirigeants de banques suite à des prêts important sur des montants faramineux accordés à des dignitaires nigérians sans toutes les garanties nécessaires. La Banque centrale avait également exigé ces dignitaire de rembourser les dits prêts.