La BIDC injecte 12 milliards FCFA dans des projets en faveur de trois pays en Afrique de l’Ouest


Par Ouestafnews

Ces financements ont été autorisés par le conseil d’administration de la Banque lors de sa dernière réunion à Lomé (Togo) à la fin du mois d’avril, a expliqué son président Christian Adovelande, dans les colonnes du journal ghanéen Daily Graphic, précisant que c’est un ”pas significatif” qui vient d’être franchi en matière de financement de projets.
Ce niveau d’engagement représente une hausse de 86,36 pour cent par rapport à l’année dernière, a dit M. Adovelande qui lie cela à une ”amélioration de la situation de la banque”.
La BIDC disposait, en 2007, d’une enveloppe de 450 millions de dollars destinés à financer divers projets dans les secteurs public et privé de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en 2007.
Les pays membres de la CEDEAO disposent 67 pour cent de son capital, tandis que les 33 pour cent relèvent de souscriptions de membres non originaires de la sous-région.
M. Adovelande a dit que la banque, lancée en 2003, a subi un processus de restructuration institutionnelle qui a abouti à la fusion des deux entités qui la composaient en une seule dirigée par un président assisté de deux vice-présidents.
Les investissements financiers étaient orientés, en 2007, vers l’énergie, les télécommunications, le transport, l’industrie et l’agriculture. Mais le conseil d’administration demandé à la direction de la banque d’élaborer une nouvelle stratégie pour résoudre la crise énergétique qui secoue la sous-région dans les 15 prochains mois.