La Can 2012 est « objectif réaliste » pour le football capverdien selon son DTN

« Après les éliminatoires de la précédente Coupe d’Afrique qui s’est jouée en Angola, on n’a pu constater que nous ne sommes pas loin de ce qui se fait de mieux sur le continent », a expliqué le DTN capverdien en marge d’une rencontre amicale jouée et perdue contre le Sénégal (0-1) le 11 août à Dakar.

« La constitution de notre poule composée du Mali, du Mozambique et du Liberia, nous fait croire qu’il est possible de réussir un coup », a-t-il ajouté.

Le Cap Vert, qui n’a jamais pris part à une phase finale de Coupe d’Afrique et considéré jusque-là comme un petit poucet dans le football ouest africain, a fait d’énormes progrès ces dernières années.

Ce pays-archipel situé aux larges des côtes sénégalaises et dont la majorité des ressortissants vit hors du pays « veut ratisser large au niveau de ces binationaux comme (le font) le Sénégal et le Mali pour présenter une sélection solide », a expliqué le technicien capverdien.

Elberto Ribeiro a indiqué que son pays va multiplier les matchs contre les sélections nationales de la zone et réunir fréquemment ses joueurs pour avoir des équipes homogènes.

« Nous espérons qu’avec tout cela, nous arriverons au niveau des meilleurs », a-t-il notamment affirmé.