La CEDEAO prône un APE sous-régional avec l’Europe

”Nous nous engageons pour un APE durable, qui assure la libre circulation des personnes et des biens et qui promeut un tarif extérieur commun”, a dit le président de la CEDEAO, le président du Burkina Faso, Blaise Comparé.

M. Compaoré s’exprimait à l’occasion du 34-ème sommet ordinaire de l’organisation sous-régionale.

”Si les négociations entre la CEDEAO et l’Union européenne se passent bien, elle vont contribuer à réduire la pauvreté dans la sous-région”, a dit Blaise Compaoré.

Selon lui, la flambée du prix du pétrole et la crise alimentaire ont sérieusement affecté le pouvoir d’achat des populations”. En conséquence, il a sollicité l’assistance de la communauté internationale dans le domaine de la mécanisation de l’agriculture.

Les APE, qui régissent les relations commerciales entre l’Europe et les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) sont arrivés à terme depuis décembre 2007. L’UE privilégie des accords avec les Etats individuellement tandis que les Africains prônent des accords sous-régionaux. Deux pays ouest-africains – la Côte d’Ivoire et le Ghana – ont déjà signé des accords intérimaires avec l’UE.