La Cour constitutionnelle entérine la victoire de Faure Gnassingbé

« Ayant obtenu le plus grand nombre de voix, Monsieur Gnassingbé Faure Essozimna doit être déclaré Président de la République,» a déclaré Aboudou Assouma, président de la Cour constitutionnelle.

Selon les lois togolaises, les décision de la Cour constitutionnelle sont sans appel.

L’opposition, regroupée au sein du Front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC), une coalition de cinq formations politiques dont fait partie l’UFC, conteste les résultats de la Cour constitutionnelle et appelle la population à une marche pacifique de protestation ce samedi 20 mars.

Avec cette réélection, Faure Gnassingbé rempile pour un nouveau mandat de cinq ans à la tête du Togo, petit pays d’Afrique de l’Ouest, situé entre le Ghana et le Bénin.