La France appelle le Niger à libérer deux journalistes français d’Arte


Par AFP

La France appelle le Niger à libérer deux journalistes français d'Arte
"Nous faisons appel à la clémence du gouvernement nigérien pour libérer ces deux journalistes qui exerçaient leur mission d’information", a déclaré à la presse Pascale Andréani, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Paris a pu rendre "plusieurs visites" aux journalistes dans le cadre de la protection consulaire, "dont la dernière le 31 décembre", a précisé la porte-parole, en soulignant que le ministère restait "en contact permanent avec l’avocat et les familles" des deux Français.

Les deux journalistes, Thomas Dandois et Pierre Creisson, en reportage au Niger pour Arte, ont été inculpés d’"atteinte à la sûreté de l’Etat", délit passible de la peine de mort.

Ils avaient obtenu une autorisation pour des reportages sur la grippe aviaire dans le centre-sud du Niger, mais se sont également rendus dans le nord, strictement interdit à la presse, où ils ont réalisés des films sur le Mouvement des Nigériens pour la justice (MNJ, rébellion touareg), selon Niamey.

Deux journalistes nigériens, Moussa Kaka, correspondant de Radio France Internationale (RFI), et Ibrahim Manzo Diallo, directeur du bimensuel Aïr-Info, sont eux aussi détenus, respectivement depuis le 26 septembre et le 9 octobre et accusés par les autorités de complicités avec les rebelles touareg du MNJ.