La Guinée veut tirer un meilleur profit de sa diaspora


Ouestafnews

Ce forum vise également ”à définir une politique” en vue de garantir les investissements des Guinéens de la diaspora dans le pays d’origine et ”promouvoir leur implication dans la définition et la mise en œuvre des projets et programmes de développement national”, selon le ministre guinéen des Affaires étrangères, Abdoul Kabélé Camara cité par la presse guinéenne.
II vise en outre ”l’instauration et la pérennisation de nouveaux mécanismes de mobilisation de ressources et l’harmonisation des stratégies d’intervention en faveur du développement national”, a expliqué le chef de la diplomatie guinéenne.
Déjà, depuis le 18 décembre 2007, date de la première réunion de concertation et de mise en place de la commission technique préparatoire au forum national sur les guinéens de l’étranger et les mécanismes de financements innovants, a-t-il poursuivi, le ministère des Affaires étrangères, ”a eu l’initiative d’organiser une série de rencontres de concertation”
M. Camara a en outre annoncé des missions d’information aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur pour recueillir ”les précieuses contributions” des Guinéens à l’effet de mieux préparer les travaux du forum.
Une forte diaspora guinéenne se trouve établie à l’étranger et notamment dans les pays limitrophes de la Guinée (Côte d’Ivoire, Sénégal notamment).
Ces mouvements migratoires avaient été amorcés sous le régime du premier président de la Guinée Ahmed Sékou Touré et n’ont jamais cessé réellement depuis.