L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT – 28/03/2017 : Mali, Côte d’Ivoire, Nigeria, Sénégal : procès, Simone Gbagbo, réquisitoire, CMA, conférence, transport, banque, coopération.

 Mali : les ex-rebelles rejoignent la conférence pour la réconciliation  

Les ex-rebelles maliens qui avaient décidé de boycotter  la « Conférence d’entente nationale » ouverte hier à Bamako ont rejoint, ce mardi 27 mars 2017 la rencontre après avoir obtenu des assurances sur la poursuite des discussions au-delà de la conférence, rapporte-t-on de sources médiatiques. Notons aussi que la conférence est aussi boycottée par l’opposition politique.

Côte d’Ivoire : une peine de « prison à vie » requise contre Simone Gbagbo  

Le président général du tribunal d’Abidjan, Aly Yéo, a requis ce mardi 28 mars 2017, une condamnation d’emprisonnement à vie contre l’ex-première dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo, jugée pour crime contre l’humanité, informe l’AFP. « Messieurs les jurés, vous déclarerez Mme Gbagbo coupable de crime contre l’humanité et de crime de guerre et vous la condamnerez à l’emprisonnement à vie », a-t-il soutenu, cité par la même source. 
  
Côte d’Ivoire : 7,6 milliards FCFA accordés à la STL par Ecobank et la Banque atlantique 

La Banque atlantique et Ecobank ont accordé 7,6 milliards FCFA à la Société de Transport Lagunaire (STL), première entreprise privée d’exploitation du flanc d’eau lagunaire d’Abidjan, selon une information relayée par Financial Afrik. Ce montant servira, selon la même source, à la fois à une mise en place d’infrastructures, notamment la construction de gares, et à l’achat de nouveau bateaux.  

Nigeria : le Sénat interpelle le service des impôts sur un manque à gagner de 12,8 milliards de dollars 
  
Le Sénat du Nigeria a annoncé l’ouverture d’une enquête portant sur un manque à gagner de 12,8 milliards de dollars de caisse du service des impôts entre 2006 et 2016, selon le président du comité du Sénat en charge des impôts, Hope Uzodinma. « L’enquête ne se rapporte pas aux dépenses effectuées. Il s’agit de fuites. Le comité s’interroge sur les pertes enregistrées et mettra en œuvre pour que les parties impliqués rendent l’argent qui manque » a-t-il souligné, cité par l’Agence Ecofin.

Sénégal : 25% de l’aide publique espagnol va à la Casamance

L’Espagne a octroyé à la région naturelle de la Casamance (Sud du Sénégal) plus de 45 milliards FCFA, représentant 25% de l’aide publique espagnole destinée au Sénégal, a révélé son ambassadeur au Sénégal, Alberto Virella. « Nous intervenons surtout dans deux secteurs : le développement rural et la sécurité alimentaire. Nous sommes en partenariat avec l’Agence nationale d’insertion et de développement agricole et le ministère de l’Élevage dans le cadre de l’installation de certaines fermes agricoles et animales dans la zone sud », a-t-il indiqué, cité par l’APS.