L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 01/09/2014 – Guinée, Sénégal, Nigeria, Bceao: Santé, médecine traditionnelle, Ebola, finances, énergie,coopération.

Guinée – Ebola – corps médical

Un 27ème agent du corps médical guinéen est décédé à la suite de la fièvre hémorragique virale à Ebola, rapporte, la PANA de source médicale, proche de l’hôpital national Donka de la capitale, Conakry, où avait été admis le malade pendant la période d’incubation de 21 jours.Dr Chérif Nabaniou Diallo, en service à la section Néonatologie du même hôpital, précise la source, qui est décédé vendredi, avait été contaminé par un patient malade de la fièvre Ebola, interné dans cet hôpital, l’un des plus grands du pays, qui accueille les malades de l’épidémie de la capitale.

Nigeria – Benco Energy – coopération

Une entreprise brésilienne, Benco Energy, a signé un accord de coopération d’un montant de 144 milliards de nairas (environ 930 millions de dollars américains) avec le gouvernement nigérian pour la construction d’une centrale de 700 mégawatts dans le pays, indiquent, les médias locaux. Selon le journal privé Vanguard, l’usine qui fonctionne au gaz et à la vapeur sera construite dans la région du Delta du Niger située dans l’Etat de Bayelsa riche en pétrole.

Uemoa – banque – liquidités

La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) va lancer ce lundi 1er septembre 2014 un appel d’offres d’injection de liquidités à taux variables de 1300 milliards FCFA sur le marché monétaire de l’Union économique et monétaires ouest-africaine (Uemoa).Cette opération, dont le taux minimum de soumission est de 2,5000 pc,  a une durée de sept jours avec pour date de valeur le 2 septembre 2014 et pour date d’échéance le 8 septembre 2014. Le 25 août 2014, la Bceao avait organisé une opération similaire d’une durée de sept jours portant sur un montant de 1300 milliards francs CFA.

Sénégal – médecine traditionnelle

Le ministre de la Santé et de l’Action Sociale, Awa Marie Coll Seck, a indiqué le 30 aout 2014 à Dakar lors de la célébration de la 12ème Journée africaine de médecine traditionnelle, que la flore africaine est caractérisée par une grande diversité de richesses avec plus de 30.000 espèces médicinales qui sont exploitées sans précaution. « La flore africaine se caractérise par son extrême richesse et sa très grande diversité avec plus de 30.000 espèces médicinales qui sont exploitées sans précaution particulière. D’ici peu de temps, si des mesures efficaces de sauvegarde ne sont pas prises, de nombreuses plantes médicinales disparaitront sans avoir livré tous leurs secrets et, avec elles, des principes actifs qui auraient pu enrichir notre pharmacopée », a indiqué la ministre dont les propos ont été relayés par la Pana.