L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT – 04/03/2016 – Niger, Nigeria, Côte d’Ivoire, Burkina Faso : Hama Amadou, Justice, pétrole, réforme, NNPC, agriculture, genre, marché financier, Uemoa, emprunt obligataire.

Niger – Hama Amadou – procès

La Cour de cassation de Niamey va se prononcer le 23 mars 2016 sur la tenue on non du procès de la sensible affaire de trafic de bébés pour laquelle l’opposant Hama Amadou, candidat au second tour de la présidentielle, est écroué depuis plus de trois mois, a indiqué ce vendredi 4 mars 2016 l’un de ses avocats. « Un pourvoi en cassation (de la défense) a été apprécié (examiné) le mercredi 2 mars et mis en délibéré le 23 mars », a déclaré Me Mossi Boubacar à la télévision privée “Bonféreye”. Le second tour de la présidentielle doit avoir lieu le 20 mars.

Nigeria – pétrole – NNPC

La Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC), société nationale en charge du secteur pétrolier au Nigeria va être fractionnée en plusieurs entités et subdivisions, a déclaré le ministre des Ressources pétrolières dans un discours tenu à Abuja, le 03 mars 2016. Pilier de l’économie nigériane, le secteur pétrolier à propos duquel, le président Buhari a promis une totale transparence, souffre principalement de la chute continue des cours sur le marché internationale.

Burkina Faso – agriculture – genre

Les femmes occupent plus de 60% des activités de production, indique un rapport du ministère chargé de la promotion des femmes au Burkina Faso, publié à quelques jours de la Journée internationale de la femme, célébrée chaque 8 mars.Selon ce rapport qui s’appuie sur les résultats d’un recensement du ministère en charge de l’agriculture 2006-2007, les femmes burkinabès excellent dans l’agriculture, l’élevage, l’artisanat, la sylviculture, le petit commerce, la transformation des produits agro-sylvo-pastoraux, des produits forestiers non ligneux et la production maraîchère, etc.

Côte d’Ivoire – finance – emprunt obligataire

La Côte d’Ivoire a lancé un emprunt obligataire de 120 milliards FCFA sur le marché de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) pour financer ses projets d’investissement, selon Apanews qui cite le Trésor ivoirien. Cet emprunt obligataire par appel public du Trésor public de Côte d’Ivoire dénommé (TPCI 6 ,00% 2016-2028) et dont la souscription est ouverte du 1er au 31 mars prochain est rémunéré à un taux d’intérêt de 6,00% l’an, sur une durée de 12 ans.