L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 04/08/2015 – Côte d’Ivoire, Bénin, Mauritanie, Niger, Mali, Burkina Faso, Justice, crise postélectorale, santé, Dengue, paludisme, filière coton, sécurité, Boko Haram.

Côte d’Ivoire – CPI – HRW

La Cour pénale internationale (CPI) a manqué d’importantes opportunités d’optimiser l’impact de son travail en Côte d’Ivoire, a indiqué Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd’hui. Le rapport présente des enseignements d’une plus large portée concernant le travail de la CPI à travers le monde et conclut que pour optimiser l’impact du travail de la Cour, ses représentants devraient viser un rôle accru de davantage de victimes et de communautés locales. Le rapport de 101 pages, intitulé « Pour que la justice compte : Enseignements tirés du travail de la CPI en Côte d’Ivoire », s’appuie sur des entretiens menés auprès d’activistes, de journalistes et de membres du personnel de la CPI à Abidjan et à La Haye, aux fins d’évaluer si la CPI a déployé suffisamment de moyens pour s’assurer que ses procédures sont pertinentes, significatives et accessibles aux Ivoiriens.

Côte d’Ivoire – filière coton

La productivité à l’hectare du coton a baissé en Côte d’Ivoire ces dernières années, a annoncé, le 02 août 2015, à Bouaké le Président du conseil d’administration (PCA) de l’Organisation interprofessionnelle agricole de la filière coton (Intercoton), Lacina Tuo, cité par Apanews.

Bénin – Boko Haram

Le président béninois Thomas Boni Yayi, qui a reçu le 1er août 2015  son homologue nigérian Muhammadu Buhari, a annoncé l’envoi de 800 hommes dans le cadre de la nouvelle force régionale chargée de combattre Boko Haram. M. Buhari, qui a été investi le 29 mai, fait face à une vague de violences islamistes particulièrement meurtrière sur son sol: Plus de 800 personnes ont été tuées dans le nord-est du Nigeria depuis deux mois. Une vague qui s’est étendue au Tchad et au Cameroun voisins, touchés à leur tour, ces dernières semaines, par des attentats-suicide meurtriers inédits sur leur sol.

Mauritanie – épidémie – Dengue

Le Rassemblement des forces démocratiques (RFD), un parti de l’opposition mauritanienne, dénonce “le silence coupable” du gouvernement face à une pandémie de fièvre de la dengue, sévissant actuellement dans la capitale Nouakchott, dans une déclaration lu ce jour par Ouestafnews. Selon la même source,  dès les premiers jours plus de 700 enfants touchés, ont été accueillie par un hôpital de Nouakchott.

Mali – Niger – Burkina Faso – santé – coopération

La Banque mondiale vient de mettre la disposition de trois pays ouest africains, le Burkina Faso, le Mali et le Niger, une enveloppe de 121 millions de dollars pour le financement du Projet paludisme et maladies tropicales négligées (MTN) au Sahel, selon le  ministère burkinabè de la Santé, cité par Apanews. L’initiative affecte 37 millions de dollars par pays et une subvention de 10 millions de dollars pour l’Organisation ouest africaine de la Santé (OOAS), basée au Burkina Faso, sur une période de cinq ans.

Cedeao – santé – OOAS

« Le taux de mortalité maternelle en Afrique de l’Ouest est parmi les plus élevés du monde, variant de 483 à 888 décès pour 100.000 naissances, avec une moyenne de 510 pour 100.000 naissances vivantes », a affirmé le directeur général de l’Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS), Xavier Crespin. M. Crespin, dont les propos ont été relayés par les médias, clôturait le 31 juillet 2015 à Ouagadougou, un forum réunissant les ministres de la Santé ouest-africains, a indiqué que « ce taux est largement au-dessus de la moyenne africaine, qui est de 339 décès pour 100.000 naissances vivantes ».