L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT – 05/10/2016 – Guinée Bissau, Burkina Faso, Togo, Côte d’Ivoire, Sénégal : Banque, marché financier, innovation, climat, justice, Djibril Bassolé, gouvernance.

Guinée Bissau : arrivée de la Banque atlantique

Le groupe Atlantic Business International (ABI) s’implante en Guinée Bissau, avec l’ouverture d’une entité bancaire, depuis lundi, dans ce pays, annonce un communiqué du groupe transmis . Le Groupe renforce ainsi sa présence dans l’espace UEMOA, avec la couverture par son réseau bancaire des huit pays qui la composent. Une démarche visant la promotion des échanges commerciaux entre les pays et le renforcement de l’inclusion financière et de la bancarisation.  La Banque Atlantique Guinée Bissau (BAGB) a pour mission de participer résolument au financement de l’économie locale et de mettre à la disposition des populations, des PME et des institutionnels des produits adaptés à leurs besoins d’accompagnement.

Burkina Faso: la justice militaire ordonne l’analyse de la supposée appel téléphonique entre Bassolé et Soro

La justice militaire burkinabè a ordonné l’analyse, par un expert indépendant, des écoutes qui mettent en cause Djibrill Bassolé et Guillaume Soro dans la tentative de putsch de septembre 2015 au Burkina Faso, rapporte le site web de jeuenafrique. Selon la meme source, le juge d’instruction chargé du dossier de Djibrill Bassolé a demandé, dans un document datant de la fin du mois de septembre, l’expertise de l’enregistrement de la supposée conversation téléphonique entre Djibrill Bassolé et le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro. Celle-ci a été l’élément déclencheur de l’arrestation de Bassolé et fait figure de pièce centrale de l’accusation dans l’affaire du coup d’État avorté.

Togo : 35 milliards levés sur le marché de l’Uemoa

Le Togo a mobilisé 35 milliards de F CFA sur le marché de l’Uemoa suite aux Bons émis jeudi 29 septembre 2016 par la direction générale du Trésor et de la Comptabilité Publique. Avec un taux de couverture de 101,07% (35.375.000.000 de FCFA de soumissions), l’émission portant sur un montant de 35 milliards s’étend sur une durée de 728 jours, avec échéance au 27 septembre 2018. Elle s’inscrit dans le cadre de l’exécution du programme d’émissions de titres publics du Togo, en conformité avec la stratégie à moyen et long terme de gestion de la dette, visant à garantir sa capacité à honorer ses échéances.

Sénégal : conférence sur l’innovation en Afrique de l’ouest

Une conférence internationale sur l’innovation en Afrique de l’ouest aura lieu le 24 octobre 2016 à Dakar, a-t-on appris auprès des organisateurs. Dénomméee ‘’In-Afo’’ cette rencontre est le fruit d’une initiative de L’ONG Service d’assistance canadienne aux organismes (Saco-Ceso) ,  qui dans un communiqué souligne que la conférence permettra d’aborder des thèmes d’intérêts nationaux et régionaux, de développer des réseaux de partage de connaissance et d’identifier des opportunités d’innovation et de recherche.

Afrique : le réchauffement climatique facteur de conflit                  

Le réchauffement climatique constitue un facteur de déstabilisation de l’Afrique subsaharienne, souligne une nouvelle étude réalisée par deux chercheurs de l’université Berkeley (Californie) et publiée fin septembre dans la revue Science. La hausse des températures a déjà augmenté le risque de conflit, de 11%, en Afrique subsaharienne depuis 1980, en contribuant à la raréfaction des ressources précieuses comme l’eau, ont affirmé Tamma Carleton et Solomon Hsiang, indiquant que le climat représente souvent une importante cause des conflits, «sous-estimée» par les analystes des affaires étrangères.Ce pourcentage pourrait atteindre 54%, d’ici 2030, et coûter la vie à 393.000 personnes si rien n’est fait pour freiner la montée des températures de la planète.

Côte d’Ivoire : forte progression de la bonne gouvernance

La Côte d’Ivoire est le pays qui a enregistré « la plus forte progression au niveau de la Gouvernance globale au cours de la dernière décennie (+13,1 points), suivie par le Togo (+9,7 points), le Zimbabwe (+9,7 points), le Libéria (+8,7 points) et le Rwanda (+8,4 points) », c’est que indique l’édition 2016 de l’indice Ibrahim pour la gouvernance, publié le 03 septembre 2016 .