L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT – 05/12/2017 : Burkina Faso, Bénin, Nigeria, Sénégal : Défense, énergie, infrastructure, enfance, santé, économie, PME.

Burkina Faso : renforcement attendu des effectifs de l’armée dans le nord

Le nouveau chef de l’armée burkinabè, le colonel-major Oumarou Sadou a annoncé mercredi s”être fixé comme priorité le « renforcement » du dispositif militaire au nord du Burkina Faso, frontalier du Mali et du Niger, face aux attaques jihadistes. « J’inscris dans mes priorités, le renforcement et la consolidation de notre dispositif au nord », a déclaré le colonel-major Sadou, lors de sa prise de commandement à Ouagadougou. Le colonel-major Sadou a été nommé une semaine auparavant en remplacement du général Pingrénoma Zagré.

Bénin : la construction d’une centrale thermique annoncée

Le gouvernement béninois prévoit la construction d’une centrale thermique de 400 MW à Maria-Gléta dans la ville de Cotonou, en vue de combler le déficit d’offre d’électricité, a annoncé, le ministre d’Etat, secrétaire général à la présidence, Pascal Koupaki.« L’objectif visé par ce projet est bien entendu de diversifier nos sources d’approvisionnement en énergie électrique pour garantir une autonomie de 70 % à l’horizon 2025 », a-t-il déclaré à l’issue de la réunion du conseil des ministres du 4 janvier 2016.

Nigeria:  des milliers d’enfants menacés par la malnutrition sévère

La malnutrition menace en début 2017 pas moins de 400000 enfants dans le nord est du Nigeria, a appris Ouestafnews auprès de l’Unicef. Selon l’organisation un enfant sur cinq risque de mourir de malnutrition sévère sans traitement approprié. Le Nord est du Nigeria compte des milliers de déplacés internes fuyant les ravages de l’insurrection armée de Boko Haram.

Sénégal : un fonds pour le conseil aux PME

L’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (ADEPME) du Sénégal compte consacré un budget de 8 milliards FCFA pour répondre aux besoins d’assistance technique et de formation des petites et moyennes entreprises (PME). Selon les informations fournies par le directeur de l’ADEPME, M. Mabousso Thiam qui s’exprimait ce jeudi 5 janvier 2017 devant la presse, ces fonds seront mobilisés auprès de la banque mondiale et de l’Agence française de développement et permettront de répondre sur une durée de trois ans aux besoins des PME.