L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 06/05/2015 – Guinée Bissau, Guinée, Sierra Leone, Mali, Mauritanie, Burkina Faso : Ebola, démocratie, médias, étude, FMI, coopération, sécurité.

Guinée – Sierra Leone – Ebola

La Guinée et la Sierra Leone ont enregistré chacune neuf nouveaux cas la semaine dernière, la première fois depuis juin 2014 que le total pour les deux pays (qui forment avec le Liberia voisin les trois plus touchés) tombe en-dessous de 20, a indiqué le Dr David Nabarro, coordinateur des Nations unies pour la lutte contre Ebola. Le nombre des nouveaux cas d’Ebola est tombé sous la barre des dix aussi bien en Sierra Leone qu’en Guinée, le plus bas niveau depuis quasiment un an, ce qui augure de la fin de l’épidémie, a affirmé qui rencontrait la presse à Dakar.

Guinée Bissau – FMI – coopération

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé, le 5 mai 2015, que la Guinée-Bissau est désormais éligible à un prêt de plus de 21 millions d’Euros après les progrès économiques réalisés depuis le retour à l’ordre constitutionnel dans le pays. «Nous avons évalué la situation macro-économique de la Guinée-Bissau, qui nous satisfait», a déclaré Felix Fischer, le chef d’une mission du FMI à Bissau qui a séjourné près de deux semaines à Bissau.

Burkina Faso – démocratie – médias

La liberté de la presse est réelle au Burkina Faso pour 57,14 % des professionnels, alors que 30,95 %la juge partielle et moins de 02 % estime qu’elle n’existe pas, selon le 3ème rapport 2013-2014 sur l’état de la liberté de la presse dans ce pays publié par le Centre de presse Norbert Zongo. Dans ce rapport, les journalistes burkinabè rappellent qu’en 2014, quatre organes de presse ont été cambriolés et les outils de travail de journalistes emportés .

Mali – Mauritanie – armées

Le gouvernement mauritanien a relevé son niveau d’alerte sécuritaire à la frontière avec le Mali en raison de l’escalade de la violence dans ce pays voisin depuis deux semaines. Selon, la presse locale, l’armée mauritanienne a intensifié ses patrouilles sur le long de frontière. Les autorités mauritaniennes suivraient également « de très près » l’évolution de la situation sécuritaire au Mali.