L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 07/03/2014 – Mali, Togo, Côte d’Ivoire, Cedeao, Niger, télécoms, Défense, industrie, santé, justice

 Mali- Chine – Internet

Le Mali et la Chine viennent de signer une convention relative à un accord-cadre sur l’octroi d’un prêt préférentiel de 493 millions de yuan, soit près de 39 milliards FCFA, qui servira à la réalisation des infrastructures de fibre optique sur l’ensemble du territoire, selon le quotidien gouvernemental, ‘’L’essor’’.

Togo – industrie

Des entrepreneurs togolais ont retenu d’organiser une fête du chocolat à Lomé, du 20 au 22 mars 2014, dans l’objectif de contribuer à relancer ce secteur. Selon republicoftogo, «Choco Togo» va consister en ‘’un évènement grand public mêlant démonstration, dégustation et animations culturelles’’, à l’initiative de six jeunes togolais ayant participé en 2013, en Sicile (Italie), à une formation sur la fabrication traditionnelle du chocolat.
 
Cedeao – défense

Environ 1500 militaires participent à l’édition 2014 de «Saharan Express», un exercice naval multinational démarré ce jeudi 6 mars 2014, dans le cadre de la coopération militaire sénégalo-américaine. Cet exercice est mené en partenariat avec neuf autres pays que sont : le Cap-Vert, le Liberia, la Mauritanie, le Maroc, la France, la Grande-Bretagne, l’Espagne, le Portugal et les Pays-Bas.
 
Côte d’Ivoire – santé

Les députés ivoiriens ont récemment adopté une loi portant sur la Couverture maladie universelle (CMU), ce jeudi 6 mars 2014, à l’issue de la première session extraordinaire de l’Assemblée nationale. Cette session ouverte le 17 février 2014 a consacré l’adoption d’autres lois portant «code de l’électricité», «statut de pupille de l’Etat» et «code du tourisme.»
 
Niger – Libye – extradition

Saadi Kadhafi, le fils de Mouammar Kadhafi, réfugié au Niger depuis septembre 2011, a été remis aux autorités libyennes, ce jeudi 6 mars 2014. Il est accusé de meurtre et d’implication dans la répression de la révolte de 2011, qui avait emporté son père. Le président nigérien Mahamadou Issoufou avait toutefois promis qu’il ne livrerait pas Saadi Kadhafi, invoquant «des raisons humanitaires».