L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 07/08/2014 – Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Mali, Nigeria: fête nationale, Ebola, décès, médiation, nord Mali, sécurité, défense, coopération

Côte d’Ivoire – fête nationale
 
Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a présidé ce jeudi 7 août 2014, la cérémonie commémorative du 54ème anniversaire de l’Indépendance de la Côte d’Ivoire. Cette cérémonie qui a eu pour cadre l’esplanade du Palais de la Présidence de la République, a été marquée par deux temps forts, à savoir le défilé militaire et la décoration de plusieurs personnalités. Le défilé militaire a consisté au passage devant le Président de la République, Chef Suprême des Armées, des Musiques des FRCI, de la Gendarmerie et de la Police, du Drapeau et de sa Garde ainsi que de 42 détachements des différentes forces militaires et paramilitaires.
 
Burkina Faso – Mali – crash – Air Algérie
 
L’avion d’Air Algérie qui s’est écrasé au Mali le 24 juillet 2014 « ne s’est pas désintégré en plusieurs morceaux en vol », a affirmé Rémi Jouty, le directeur du Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA), sans pour autant exclure “la thèse d’une action délibérée”.« Quand on voit la trajectoire, cela conduit à penser que l’avion ne s’est pas désintégré en plusieurs morceaux en vol. Cela n’exclut pas des dommages en vol », a-t-il déclaré jeudi lors d’un point de presse. “Je ne pense pas que l’on puisse à ce stade exclure la thèse d’une action délibérée, mais on ne peut pas en dire plus pour l’instant”, a-t-il ajouté, cité par l’AFP.
 
Mali – éducation – indemnités
 
Dans le cadre de la valorisation de la fonction enseignante, le Gouvernement a, par le décret n°2012-177/P-RM du 19 mars 2012, procédé à la modification du régime des indemnités allouées au personnel enseignant en revoyant à la hausse les taux de ces indemnités. Suite aux évènements de mars 2012 et aux restrictions budgétaires qui ont suivi, la diffusion et l’application de ce décret n’ont pu être effectives. Il s’agit, par le présent projet de décret en accord avec les syndicats, de procéder à la modification de la date d’effet du décret de 2012 en la fixant au 1er juillet 2012 au lieu du 1er janvier 2012.
 
Mali – médiation – Maroc – Algérie
 
Le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra n’y voit pas l’intérêt d’inviter le Maroc pour prendre part au processus d’Alger visant à trouver une solution à la crise malienne.« À quel titre le Maroc aurait-il dû être ? », s’interroge M. Lamamra. « Pourquoi entretenir le cliché selon lequel l’Algérie s’emploierait à isoler le Maroc ? », s’est encore interrogé le chef de la diplomatie algérienne.« Ce que je sais, c’est qu’à l’occasion de sa visite à Alger, le 19 janvier, le chef de l’État malien a solennellement demandé au président Abdelaziz Bouteflika que son pays facilite le dialogue intermalien prévu par l’accord de Ouagadougou du 18 juin », a ajouté M. Lamamra, cité par l’AFP.
 
Nigeria – Ebola – décès
 
L’une des infirmières ayant soigné le Libérien Patrick Sawyer, décédé le mois dernier du virus Ebola dans un hôpital de Lagos, est morte à son tour de cette maladie, a annoncé le ministre nigérian de la Santé, Onyebuchi Chukwu.Le ministre a indiqué mercredi 06 août 2014 à la presse à Abuja que cinq personnes entrées en contact direct avec Patrick Sawyer ont également été testées positives au virus. Il n’a toutefois pas précisé si ces derniers faisaient partie des huit personnes placées en quarantaine après avoir eu un proche contact avec le Libérien, ou du groupe de 70 personnes placées sous surveillance pour avoir été en contact d’une manière ou d’une autre avec Patrick Sawyer.
 
Afrique – USA – sécurité
 
Le Kenya, la Tunisie, le Mali, le Nigeria, le Niger et le Ghana vont bénéficier d’un nouveau plan d’aide de Washington pour mieux garantir leur sécurité. Les Etats-Unis vont accélérer leur aide à six pays en Afrique pour leur permettre de mieux assurer leur sécurité et vont en aider six autres à créer une force de réaction rapide de maintien de la paix, a annoncé le 06 août 2014,  Barack Obama. Le président Obama, qui clôturait trois jours d’un sommet USA-Afrique avec une quarantaine de ses homologues, a souligné qu’il s’agissait «de resserrer notre coopération en matière de sécurité pour mieux faire face à des menaces communes comme le terrorisme ou le trafic d’êtres humains», selon des propos relayés par l’AFP.