L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 08/04/2014 – Côte d’Ivoire, Bénin, Burkina Faso, Niger, agriculture, investissement, santé, économie, coopération

Côte d’Ivoire – agriculture – investissement

La Société d’investissement pour l’agriculture tropicale (SIAT) dont le siège se trouve à Bruxelles en Belgique, a choisi la Côte d’Ivoire pour abriter son Centre régional, de recherche scientifique agricole pour l’Afrique, rapporte Apanews, ce mardi 8 avril 2014. L’annonce a été faite, lundi, par le Président directeur général de cette société, Pierre Vandebeeck à l’issue d’une rencontre avec le ministre ivoirien de l’agriculture, Mamadou Sangafowa Coulibaly.

Burkina Faso – croissance – FMI

Le Fonds monétaire international (FMI), indique, pour le Burkina Faso, une croissance prévisionnelle de 6,7 % pour l’année 2014, d’après le ministère burkinabé de l’économie et des finances, cité par Apanews.

Burkina Faso – santé – programme

Le Gouvernement burkinabé ambitionne d’accroître l’offre sanitaire d’ici à 2018, grâce à un programme d’investissements prioritaires estimé à 229,9 milliards FCFA, selon le ministère de la Santé. En adoptant un programme d’investissements prioritaires concernant les infrastructures hospitalières, l’objectif est d’accroître davantage l’offre de soins d’ici à 2018.

Niger – Issoufou – visite

Le Président nigérien, Issoufou Mahamadou, effectue ce mardi 08 avril 2014, une visite de travail et d’amitié au Bénin. Les deux pays sont très impliqués dans le projet de la boucle ferroviaire Cotonou- Parakou- Niamey- Ouagadougou-Abidjan, dont les trauvaux ont été lancés le 07 avril à Niamey.

Bénin – santé

Le gouvernement béninois va amoindrir les coûts de la prise en charge de certaines des maladies à transmission vectorielle pour les couches les plus vulnérables, a annoncé, le ministre béninois de la santé, le Pr Dorothée Kindé Gazard. « Ces engagements pris par le gouvernement béninois s’inscrivent dans le cadre des mesures préventives pour lutter contre les vecteurs et les maladies à transmission vectorielle » a-t-elle expliqué.Outre cette mesure, a-t-elle poursuivi, le gouvernement s’est aussi engagé à améliorer l’accès à l’eau potable pour l’ensemble de la population béninoise.