L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT – 09/12/2015 – Guinée, Ghana, Sénégal, : agriculture, cacao, marché financier, Sidya Touré, politique, corruption, magistrature, sanction.

Ghana – Cacao 

Après avoir obtenu un refinancement de sa dette pour un an et à hauteur de 1,8 milliard $ au mois de septembre 2015 dernier, l’office ghanéen du cacao (Ghana Cocoa Bord) veut mobiliser près de 300 millions $ auprès de 6 banques dans le cadre d’un prêt syndiqué international. Selon les informations relayées par Agence Ecofin, l’opération devrait être assortie d’une maturité de 3 ans et la seule inconnue reste le taux d’intérêt. La dernière fois que la structure a obtenu une telle facilité remonte à 2012. Elle avait alors mobilisé un total de 200 millions $ pour un même délai de maturité. Dans ce cas comme dans le précédent, l’argent devrait servir au préfinancement les opérations d’exportation de cacao.

Sénégal – arachide – production

Le Sénégal s’attend, à la fin de cette année, à une production “record” d’environ 1.121.400 tonnes d’arachide, a déclaré, ce mercredi 9 décembre 2015, à Dakar, le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Papa Abdoulaye Seck.« Cette année, on attend une production de l’ordre 1.121.400 tonnes environ. Donc, c’est une production record. Il faut souligner que depuis l’indépendance (1960), c’est dix fois que nous avons obtenu plus d’un million de tonnes », a expliqué M. Seck à des journalistes en marge de l’adoption par l’Assemblée nationale du projet de budget de son département pour l’année 2016.

Guinée – politique – Sidya Touré

Sidya Touré, figure de l’opposition guinéenne se rapproche de plus en plus du parti au pouvoir, le leader de l’UFR qui a rencontré le président Alpha Condé, le 23 octobre a rendu public devant ses partisans sa volonté de rejoindre le gouvernement. « Je ne suis pas en politique pour un poste, mais pour améliorer les conditions de vie de nos compatriotes » a-t-il dit.

Ghana – magistrature – radiation

Le conseil supérieur judicaire du Ghana a procédait à la radiation de 20 magistrats mis en cause pour corruption. Cette sanction suprême prise le 07 décembre 2015 fait suite à un travail d’investigation mené par un journaliste ghanéen qui a réussi à filmer ces magistrats en train d’accepter des pots –de- vins pour délivrer des jugements.