L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT – 09/12/2016 : Sénégal, Mali, Bénin, Burkina Faso : développement, PNDES, Fethullah Gülen, éducation, santé, choléra, défense.

Sénégal : l’état confisque l’école de Fethullah Gülen

Le gouvernement sénégalais a décidé de retirer à l’association turque de Fethullah Gülen, de la gestion des établissements scolaires ‘’Yavuz Selim‘’, soulignant toutefois le maintien du personnel enseignant sénégalais et le niveau d’enseignement dispensé.  Après la Guinée, le Sénégal cède aussi à la pression d’Ankara qui considère M. Gulen, homme d’affaires en exil aux Etats-unis comme le commanditaire de la tentative de coup d’état de juillet 2016 en Turquie.

Mali : le gouvernement à la quête de 25 millions de dollars pour financer le programme DDR

Une table ronde a eu lieu jeudi 08 décembre 2016 à Bamako sur le financement du programme DDR au Mali. La rencontre qui a réuni le gouvernement malien et ses partenaires dont la Minsuma était axée sur les voies et moyens d’arriver à la collecte de 25 millions de dollars soit le montant restant pour entamer le processus de désarment et démobilisation qui se chiffre à 50 millions de dollars.

Bénin : l’épidémie de choléra prend fin, après avoir fait 13 décès

Le ministre béninois de la Santé, Alassane Seidou, a annoncé le 08 décembre 2016 à Cotonou, la fin de l’épidémie de choléra au Bénin. Selon le bilan final fourni par le ministre, l’épidémie dans l’ensemble du territoire national a causé la mort de 13 personnes sur un 678 cas enregistrés cours de la période du 29 août 2016 au 14 novembre 2016.

Burkina Faso : financement du PNDES, les bailleurs promettent 28 milliards d’euros

Des institutions financières multilatérales, des pays partenaires du Burkina Faso et des investisseurs privés ont promis, lors d’une conférence tenue les 7 et 8 décembre 2016 à Paris, d’apporter environ 28 milliards d’euros pour financer l’ambitieux plan de développement de ce pays d’Afrique de l’Ouest, d’ici 2020. L’objectif de la «Conférence des partenaires pour le financement du Plan national de développement économique et social (PNDES)» qui était de collecter 8,5 milliards d’euros a été ainsi largement dépassé.